Si vous comprenez qu’être à l’étroit dans ces chaussures est une façon symbolique  de dire que l’on se crée ses maladies alors …

TOUT est dit ici bas…et de façon tellement poétique !

Tiré du livre : « Sorties de zone » Auteur  Daniel Blouin, Préface d’Annie Brocoli (Chanteuse Québécoise et animatrice pour enfants)

On se souvient toujours de nos premières fois ….

…Depuis, j’ai compris que chaque fois que je ressens un inconfort dans ma vie professionnelle ou personnelle, c’est que je suis sur le point de changer de pointure de chaussure et que je grandis.

Quand mes souliers deviennent trop confortables et qu’ils sont moulés à mes pieds, je sais qu’il est temps de sortir de ma zone de confort et de goûter à l’inconnu.
Quand je serai grande, j’aurai une  garde robe remplie de chaussures qui me rappelleront toutes les fois où j’ai grandi et j’aurai toujours une affection particulière pour la plus petite paire,  celle que je portais la première fois, celles du  jour où pour la première fois j’ai décidé que mes désirs étaient plus fort que la confiance que j’avais en moi.

La vie est courte ! Sortez, vous aussi, magasiner (acheter – en québécois dans le texte) une autre paire de chaussures.

Parce que changer de chaussures c’est vouloir devenir grand !

Annie Brocoli